Mais où est donc Notre-Dame de Lourdes ?

samedi 1er mars 2014
popularité : 9%

Article paru dans la Barrette 53 de janvier 2014

Pourquoi ne trouve-t-on pas, dans une église consacrée à l’Immaculée Conception, de représentation de Notre-Dame de Lourdes ?

JPEG - 75.4 ko

Proclamation du dogme de l’Immaculée Conception, 1854, fresque du transept droit de l’église

Comme la question a été posée et qu’il convient donc de chercher à y répondre, nous le ferons ce mois-ci : pourquoi l’absence flagrante de représentations de « Notre-Dame de Lourdes », image populaire de l’Immaculée Conception par excellence dans l’esprit chrétien, dans une église justement consacrée à Marie dans le mystère de sa Conception et construite par une congrégation, les Oblats de Marie-Immaculée, qui ont fait de Marie dans ce mystère leur patronne, bien avant la proclamation du dogme par Pie IX en 1854 ?

Serait-ce un manque de dévotion des constructeurs ? Ou bien un doute sur la réalité des apparitions de Lourdes (nous savons que le saint Curé d’Ars a douté longtemps des apparitions de La Salette) ?

La raison est bien plus simple et imposée par la chronologie des faits : l’église est déjà commencée (donc son plan, et on peut supposer sa future décoration, déjà prévus) lors de la première apparition de Marie à Ste Bernadette à Lourdes le 11 février 1858.

De même, l’église est inaugurée et bénite par Mgr Darbois en 1860, alors que l’Évêque de Tarbes ne reconnaîtra officiellement, après une longue enquête, les apparitions qu’en 1862.

L’image officielle des apparitions que nous connaissons tous, la statue de la grotte, est seulement faite en 1864. Et il faut aussi compter avec le temps nécessaire pour que la renommée des apparitions, et surtout la dévotion populaire, s’étendent.

En 1885, les Oblats sont expulsés par la république, l’église rachetée par Mgr Trouillet reste alors inoccupée une dizaine d’années avant que les Sœurs de St-Charles ne s’y installent.

Et nous avons déjà vu ici qu’il n’y a eu, à part le recouvrement des fresques hautes des transepts, aucune variation dans le décor initial de l’église tel que conçu du temps des Oblats bâtisseurs.

JPEG - 111.7 ko

La statue officielle inaugurée en 1864. Ste Bernadette, interrogée par le curé Peyramale dit « c’est bien cela... », puis ajoute « Non, ce n’est pas cela »…

La dévotion à Notre-Dame de Lourdes s’est répandue, mais comme le dit Mgr Turinaz, Évêque de Nancy et de Toul, en décidant en 1908 la construction de la future basilique de Notre-Dame de Lourdes à Nancy : « l’église future sera, dans le diocèse et dans toute la région de l’Est, le premier sanctuaire élevé en l’honneur de Notre-Dame de Lourdes » , et ce, cinquante années après la première apparition (la fête de Notre-Dame de Lourdes a été ajoutée au calendrier universel en 1907).

Nulle négligence ni manque de dévotion des Oblats, donc : mais simplement une impossibilité chronologique.

Ceci dit, il a pu y avoir une statue de dévotion, comme celles de Jeanne d’Arc et de l’Enfant-Jésus de Prague, aujourd’hui disparues.

Mais jusqu’à maintenant, nous n’en avons trouvé aucune trace sur les anciennes photos de l’église.



Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 17 mai 2017

Publication

197 Articles
2 Albums photo
Aucune brève
6 Sites Web
15 Auteurs

Visites

68 aujourd'hui
62 hier
175842 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté